Watch

« Il faut que les avocats se rappellent des victimes d’abus et de violations des droits de l’Homme ». C’est l’essentiel du message d’appel de Me Sylvain ATTOH-MESSAN à ses pairs à l’ouverture de l’atelier de formation organisé à l’endroit des avocats et des acteurs des OSC sur les mécanismes régionaux et internationaux de protection des droits de l’homme.



La pandémie à Covid 19 a affecté les jeunes dans le monde, tant directement à travers la crise sanitaire qu’indirectement à travers les mesures de riposte prises. La troisième session du Face au Panel s’est particulièrement penché sur cette situation inquiétante imposée par la pandémie à la jeunesse togolaise.



L’insatisfaction des populations, un an après les élections locales, est plus que palpable et la frustration de plus en plus visible. Dans son rôle d’interpellation et de formulation de recommandations, l’acte2 du Face au Panel met les élus locaux devant leurs rôles et responsabilités dans la préservation de la cohésion sociale et la protection des groupes vulnérables.



Dans le cadre du renforcement de son dispositif de monitoring, le Centre de Documentation et de Formation sur les Droits de l’Homme (CDFDH) a organisé un atelier de formation sous le thème : « Les stratégies efficaces pour la prévention des violations, le renforcement de la protection des droits de l’homme et la préservation de la paix ».
Ledit atelier s’est tenu à Lomé le 31 janvier 2020 à la salle de conférence Monseigneur Joseph-Paul STREBLER de l’OCDI Centre Marie-Marthe avec la participation d’une trentaine de défenseurs des droits de l’Homme à l’instar de moniteurs, points focaux et de potentiels coordonnateurs régionaux venus des cinq régions du pays.



Les droits de l'Homme simplement !